ma note
-/5

Law with two phases

nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 0nombre de notes: 2nombre de notes: 4nombre de notes: 0nombre de notes: 0

les avis de Cinemasie

2 critiques: 3.38/5

vos avis

4 critiques: 3.38/5



Anel 3
François 3.75 Un des sommets du genre Danny Lee, réaliste et poignant
classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement


Un des sommets du genre Danny Lee, réaliste et poignant

Voici un film 100% Danny Lee. Les fans du cinéma de Hong-Kong le connaissent forcément, ne serait-ce que pour son rôle dans The Killer de John Woo. Rôle d'ailleurs très représentatif de son rôle de prédiction: le flic un peu marginal, mais qui veut réussir coûte que coûte à résoudre ses affaires. Ce film ne faillit pas à la tradition, et le scénario a été écrit par Danny, il réalise le film et interprète le rôle principal. On voit donc que ce genre de rôle lui tient à coeur.

Son personnage est ici tout ce qui a fait sa réputation: loin du super héros, B est un flic tenace et très attachant, un peu violent et truqueur quand il s'agit d'obtenir une information, mais aussi généreux et compréhensif envers les petits malfrats qu'il connait bien. Le film commence donc par une courte présentation de son personnage et également de celui de son futur coéquipier, qui va jouer un rôle important dans le film. Tout d'abord parce qu'il évolue au contact de son ainé, mais surtout dans la deuxième partie du film, après que B ait tué par accident un enfant de 6 ans. Le film prend alors une tournure beaucoup plus grave.

C'est cette deuxième partie qui vient donner un autre cachet au film, assez classique mis à part ça. Le ton est sérieux sans être trop dramatique, et le film en tire un côté réaliste probablement cher à son réalisateur et interprète principal. L'arrivée de cet incident dramatique pour B permet de le voir un peu évoluer, car jusque là il semblait très sûr de lui. Dans ce rôle à deux phases, Danny Lee est bien sûr excellent, et c'est un acteur que j'apprécie beaucoup. Il a tourné dans toutes sortes de films, dont beaucoup de polars bien sûr (voir la fiche qui lui est consacrée pour plus de renseignements). Tous ne sont pas des chefs d'oeuvre, loin de là, mais il s'est attaché à toujours interpréter des personnages droits et humains. Ce rôle en est un des meilleurs exemples.

Le film date de 1984, et on remarque tout de suite la musique très 80's, avec synthétiseurs. Mais globalement il ne l'utilise pas tellement, et cela ne vient en rien porter préjudice à la qualité du film. Ces policiers des années 80 ont d'ailleurs un certain charme, et celui-ci est assurément à voir. L'ensemble est bien interprété, l'histoire est simple et bien écrite, facile à suivre et gagnant en intérêt sur la fin. Enfin, l'interprétation de Danny est de très bon niveau, ce qui fait que sans atteindre les meilleurs films du genre, Law with two phases reste un excellent polar dans son genre. Et à voir absolument pour les fans de Danny et du genre de film qu'il a promu.



22 octobre 2000
par François


achat
info
actions
plus