Ko Chun, le Dieu du Jeu

Vous aussi vous aimeriez être le Dieu Du Jeu, Ko Chun. Etre le God of Gambler est un privilège qui se mérite. Voici donc les différents critères à remplir pour hériter de ce titre si convoité :

1. AVOIR LA CLASSE

Le Dieu du Jeu est toujours bien habillé, costard cravate, cheveux gominés plaqués en arrière. Si vous faites un mètre vingt et vous avez du bide, n'y pensez même pas. Le Dieu du Jeu a de la carrure, le Dieu du Jeu en impose.

Etre le Dieu du Jeu, c'est aussi avoir de la classe avec les autres. Soyez poli et respectueux de votre adversaire, pas de "Tu vas voir ce que tu vas prendre". Ko Chun ne montre pas qu'il est supérieur, il laisse l'adversaire s'endormir dans sa confiance et le surprend toujours en abattant un as à la fin. Pas de provocation, pas de coups bas.

Enfin, être le dieu du jeu, c'est savoir être classe sans être coincé. Ko Chun est un mec cool. Lorsqu'il n'a pas un adversaire à punir, le Dieu du Jeu est sympathique et drôle. Voire même un peu gamin quand il se cogne la tête sur un caillou ou lorsque sa femme se lui fait promettre de ne plus se proclamer le GOG.

2. NOURRITURE
  3. PHOTO
Le Dieu du Jeu se nourrit essentiellement avec des petites tablettes de chocolat de qualité supérieure. Et on n'avale pas la tablette comme un sauvage, le Dieu Du Jeu mange sa tablette doucement en fixant son adversaire droit dans les yeux.  

Le Dieu du Jeu ne se laisse pas prendre en photo. Tout le monde vous connait, mais personne ne sait qui vous êtes. Telle est la règle. Toutes les femmes seront folles de vous mais vous croiseront dans la rue sans vous reconnaître.

4. ACCESSOIRES
  5. LES FEMMES
Le Dieu du Jeu porte un bague en jade verte au petit doigt de sa main droite. C'est un accessoire obligatoire pendant les affrontements de Gambling.  

Malheureusement pour vous, le Dieu Du Jeu a un destin tragique avec les femmes. Celles qui tombent amoureuses de lui finissent toujours par mourir, le plus souvent violemment.

6. ETRE SANS PITIE

Avoir la classe n'implique pas non plus être trop gentil. Le Dieu du Jeu ne perd jamais, même face à une femme. Le Dieu du Jeu a TOUJOURS un as à la dernière carte, même si cela paraît impossible. Toute la stratégie consiste d'ailleurs à faire croire que vous même vous n'y croyez pas. Il faut donc apprendre les 134 expressions faciales du parfait gambler, de la tension à l'étonnement en passant par la colère. Le Gambler est un bluffeur, le God Of Gamblers est le roi des bluffeurs.

Enfin, au cas où l'adversaire soit un tricheur et use de moyens plus directs pour tenter d'éliminer le Dieu du Jeu, celui-ci est également très fort au maniement des automatiques. Aidé par le God of Guns, Ko Chun est un redoutable combattant, dont la figure préféré reste le double automatique en glissade sur le sol, même s'il ne rechigne pas de temps en temps à utiliser un sabre ou même ses poings.

 

7. IMITATEURS

Comme dirait notre ami Christophe, il ne peut en rester qu'un. Le Dieu du Jeu est unique. Donc avant d'être LE Ko Chun, il faut détroner tous les autres.Y compris l'actuel Dieu du Jeu. Malheureusement pour vous, l'immense Chow Yun-Fat est le Dieu du Jeu et le restera probablement pour toujours. Pour vous en convaincre, visionnez God of Gamblers ( 1989 - de Wong Jing) et God of Gamblers' Return (1994 - de Wong Jing). Vous comprendrez que vous n'êtes pas de taille.

date
  • août 2000
crédits
Tableau Noir