In the Line of Duty

Yes Madam ! Royal Warriors In the line of Duty 3 In the Line of Duty 4

La série des In the Line of Duty n'est pas la plus simple à suivre. Prenez les Troublesome Nights, c'est numéroté de un en un, facile. Mais ici, peu de personnes donnent la même succession de films. Voici celle que nous tenons comme "officielle". Il faut cependant préciser que les films n'ont rien à voir les uns avec les autres, vous pouvez donc les voir dans n'importe quel ordre.

Quels sont les fondements de cette série ?

- une héroïne féminine qui sait se battre
- une ou un équipier qui sait également se battre, et qui réfléchit peu le plus souvent
- un méchant très méchant qui sait se battre ou qui a des hommes de main qui savent se battre
- un ou des guignols pour la partie comique
- de la musique Bontempi années 80
- beaucoup de combats avec destruction massive du mobilier et de tout objet en verre
- quelques scènes d'action plus classiques (cascades, poursuites, gunfights)
- peu de blabla
- une dramatisation croissante (début de film comique, fin plus sérieuse)
- une petite touche internationale

FILMOGRAPHIE

Yes Madam ! Yes Madam ! - 1985
L'héroïne : Michelle Yeoh
La coéquipière brutale : Cynthia Rothrock
Le guignol : Tsui Hark en Panadol (plus Aspirin et Strepsil pour la route)
Le méchant brutal : Dick Wei
Touche internationale : Cynthia est anglaise, de même que l'ami assassiné de Michelle
Must see : Michelle et Cynthia ruinent une maison entière

Voici le premier épisode de la série. Il pose les bases du genre, et rend une copie parfaite en la matière : Michelle et Cynthia sont un tandem de folie pour la bagarre, Tsui Hark fait un bouffon de qualité accompagné d'Aspirin et Strepsil, le rythme mélange habillement comédie et action jusqu'à un final explosif, quelques guest stars (Samo, Richard, Wu Ma...) et la fin un minimum original avec ce changement de ton cher aux fans de films HK. On s'amuse de la musique très kitch (mais avec néanmoins un thème sympathique) et des tenues des héroïnes. Mais on constate aussi qu'aucun des "gros" films d'action actuel n'arrive à la cheville de ce genre de polar à la Police Story. Seul bémol, l'action n'est pas aussi soutenue que dans le 4 ou continue que dans le 3.

Royal Warriors Royal Warriors - 1986
L'héroïne : Michelle Yeoh
Le coéquipier brutal : Henry Sanada
Le guignol : Michael Wong
Le méchant brutal : un package de 4
Touche internationale : début au Japon, Henry Sanada joue un policier japonais
Must see: la destruction complète d'un night club, la chute du toit et le poteau

Deuxième film parfois considéré comme le premier, bien que plus vieux. En fait Michelle Yeoh n'a pas le même nom dans les deux films (Ng dans le premier, Yip dans le second...). Considérons-le comme le second à l'ancienneté. Ici la partie dramatique est plus développée que dans Yes madam !, les combats un peu moins impressionnants, et la partie comédie moins réussie (pas de guest stars). Cependant le film reste un spectacle assez impressionnant, avec destruction massive d'un night club (beyond recognition comme dit le chef...) et une chute de toit incroyable. Le rythme de l'action est plus soutenu, avec des combats mieux répartis sur la durée du film. La dramatisation permet aussi de rendre le dernier combat plus sauvage, et ça fait mal (surtout le poteau, ouille).

In the line of Duty 3 In the Line of Duty 3 - 1988
L'héroïne : Cynthia Khan
Le coéquipier brutal : Hiroshi Fujioka (?)
Le guignol : L'oncle de Cynthia (mais petit rôle)
Le méchant brutal : le couple infernal + Dick Wei
Touche internationale : début au Japon, le couple et le policier sont japonais
Must see: Cynthia Khan se déchaîne face à Michiko et Dick dans une usine

Dénommé Le sens du devoir 3 en France, cet opus voit le remplacement de Michelle par Cynthia Khan. On monte aussi en tension dramatique avec des méchants japonais plus développés que d'habitude. On perd cependant un peu au niveau baston, puisque Cynthia n'a pas d'assistant vraiment digne de ce nom, le japonais étant plus brutal que gracieux. Globablement le film est le moins bon des quatre présentés, car ce qu'il perd en action pure n'est pas rattrapé par le côté dramatique. Il y a cependant un effort louable en la matière, une certaine volonté de faire plus que le polar D&B initial. Mais la perte de l'aspect comédie et la dramatisation plombée par des excès de violence écarte un peu le film de la ligne directrice initiale. On perd aussi la musique initiale fort sympathique à défaut d'être jolie à écouter.

In the Line of Duty 4 In the Line of Duty 4 - 1989
L'héroïne : Cynthia Khan
Le coéquipier brutal : Donnie Yen
Le guignol : Le suspect
Le méchant brutal : un panaché incluant un black bien musclé
Touche internationale : début du film à Seattle et Michael Wong en traître sino-américain
Must see: Donnie face au black bodybuildé

Retour aux sources, avec beaucoup moins de dramatisation pour plus de baston dans Le Sens du Devoir 4. On garde Cynthia, on lui adjoint Donnie Yen, l'homme aux jambes de feu, on laisse une pointe de sérieux mais on met plus d'action. Petite dépaysantion aussi avec un début de film à Seattle (Royal Warriors débutait au Japon, mais pour une scène seulement). La musique reste fidèle aux sources, et les combats sont la véritable vedette du film. On revient donc au même genre de film que le premier, avec le même succès. C'est sûrement le film qui délivre le plus d'action de la série, et pas la plus mauvaise.

Il existe d'autres films dans la série, mais ces quatre sont les plus connus et visiblement les plus intéressants. Si l'on fait un petit bilan chronologique :

  • Yes Madam ! - 1985 - Michelle Yeoh
  • Royal Warriors - 1986 - Michelle Yeoh
  • In the Line of Duty III - Force of the Dragon - 1988 - Cynthia Khan
  • In the Line of Duty IV - Witness - 1989 - Cynthia Khan
  • In the Line of Duty V - Middle Man - 1990 - Cynthia Khan
  • In the Line of Duty VI - Forbidden Arsenal - 1991 - Cynthia Kha
  • In the Line of Duty VII - Sea Wolves - 1991 - Cynthia Khan

Et si l'on cherche à faire un commentaire sur la qualité, je pourrais dire que tout le monde s'accorde à dire que le numéro 3 est en-deça des autres. Ensuite chacun a ses préférences, les trois autres sont tous d'excellents polars d'action. Chacun possède ses qualités et ses défauts, et tous restent d'excellents divertissements qui vous feront pousser des "oh ça fait mal ça !" ou "Et une cascadeur à l'hôpital, un !". Concernant les suivants, je ne les conseillerais pas a priori sur les conseils d'un spécialiste. L'essence de la série réside dans ces 4 films.

Quelques remarques complémentaires : l'opus numéro 5 est disponible en DVD, mais pas les suivants. Il faut bien préciser que Royal Warrios est parfois considéré comme le premier In the Line of Duty, bien qu'il soit plus vieux que Yes Madam !. On trouve aussi un Yes Madam 92, un In the Line of Duty 2 Middleman (1987) et un Yes Madam 5 (1996) également avec Cynthia Khan. Bref, c'est un joyeux capharnaüm, mais je pense que les quatre films présentés sont vraiment les fleurons du genre. Plus d'informations plus prochainement si nous avons l'occasion de voir les autres. Mais il s'agit plus probablement d'une exploitation du titre original pour faire vendre...

Haut

date
  • février 2002
crédits
Série