Conman

The Conman
The Conmen in Vegas
The Conman In Tokyo
The Conman
The Conmen in Vegas
The Conman In Tokyo

Voici la série de Gambling la plus récente après les God of Gamblers et les Casino Raiders. Le ton est ici plus à l'humour avec la présence de Nick Cheung comme comique de service. Même si celui-ci ne replace pas Stephen Chow et Andy Lau n'a pas la classe de Chow Yun-Fat, les fans pourront passer un moment sympathique devant le premier et le dernier de ces films sans prétention.

The Conman

The Conman1998 de Wong Jing
Avec Andy Lau, Nick Cheung, Waise Lee, Jack Kao et Athena Chu

Premier film de la série mettant en scène Andy Lau, ici en tant que King, gambler professionnel qui se fait envoyé en prison et tente de se relancer à sa sortie. On se promène sur les terres de God of Gamblers avec cette série, puisque la comédie joue une part importante. C'est Nick Cheung qui en tient les rennes ici, avec moins de succès que Stephen Chow et son équipe ou encore Chow Yun-Fat et Tony Leung Ga-Fai. Mais cela reste un film sympathique avec un bon casting. Dommage que le scénario soit si prévisible.

La fiche du film

The Conmen in Vegas

The Conmen in Vegas1999 de Wong Jing
Avec Andy Lau, Nick Cheung

Une suite encore plus sur le ton de la comédie, avec le même duo Andy Lau - Nick Cheung. Mais Nick n'apparaît que dix minutes dans le film et le gambling est lui aussi peu présent. La comédie est très lourde, et les filles des potiches souvent en sous-tifs. Mise à part deux trois idées sympathiques à la fin du film, on ne s'amuse guère. A éviter donc.

La fiche du film

 

The Conman in Tokyo

The Conman In Tokyo1998 de Ching Siu-Tung
Avec Louis Koo, NIck Cheung, Athena Chu et Christy Cheung

Exit Andy Lau pour ce troisième opus réalisé par Ching Siu-Tung. On se déplace cette fois-ci au Japon pour un épisode très distrayant à défaut d'être original. Louis Koo assure la carte séduction, Nick Cheung la carte comédie. Les scènes d'action et de gambling sont efficaces, merci Mr. Ching, et les moyens suffisants pour assurer un spectacle de qualité. Malheureusement le film veut se la jouer un peu trop à l'américaine parfois. Cela reste cependant fort sympathique.

La fiche du film

 

Les films étant assez récents, on trouve des DVDs de qualité. Mei Ah pour les deux premiers, Deltamac pour le dernier. Tous avec sous-titres amovibles et une qualité d'image et de son très acceptable (surtout pour le dernier visiblement). Si vous aimez le gambling, ce sont donc des supports conseillés. Les VCDs sont aussi disponibles, bonne qualité pour tous. Si vous n'êtes pas sur d'aimer, rabattez vous donc sur les VCDs.

Haut

date
  • mars 2001
crédits
Série