ma note
-/5

moyenne
3.03/5

The Legend of Speed

nombre de notes: 2nombre de notes: 0nombre de notes: 2nombre de notes: 3nombre de notes: 1nombre de notes: 6nombre de notes: 7nombre de notes: 3nombre de notes: 8nombre de notes: 4

les avis de Cinemasie

8 critiques: 3.12/5

vos avis

28 critiques: 2.96/5

visiteurnote
ng 5
Toto456 5
Jennifer 4.75
Poukaï 4.75
gerald 4.5
Kelly 4.25
willi 4
Hots@uce 4
Secret Tears 4
alex anders 4
TsimShaTsui 4
Sauzer 3.75
Izzy 3.5
antigone 3.25
Bastian Meiresonne 3
tu0r 3
hark2405 3
JSM 3
el sinior canard 3
ringo 3
Phildu62 2.5
Sébastien 2.5
chronofixer 2.5
Black_pantha 2.5
cedsifu 2.5
Goenitz 2
Bp 1.75
Scalp 1
pikoti 1
Sifu Tetsuo 0.25
Jérémy 0.25


classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement

legend of speed

Legend of speed est un film magnifique qui comporte tout les éléments nécessaire pour plaire à tout le monde. -une histoire émouvante et très bien développée -les courses de voitures sont excellentes -Les acteurs sont géniaux surtout Ekin Cheng et Cecilia qui sont splendides. -de plus on a de très jolies chansons. film à voir absolument!

13 mars 2004
par ng


Fast and Furious en mieux

OUI!!!!C’est Fast and Furious à la sauce de HK avec moins d'effets spéciaux inutile qui enlève les vraies sensations de la vitesse. Les courses sont longues, intenses, jouissif, tout est parfait. Le film commence avec ce que j'aime:une MITSUBISHI EVO 6 noir avec une WRX subaru pour les méchants. La course se fait en moto à 250cc,c'est la limite à ce qui parait à Hong Kong. Le méchant perd, alors il doit tenir sa promesse, se faire pété la jambe par ekin Cheng. Après évidemment ils cherchent à se venger et comme par hasard le frère de la victime qui est simon yam sort de taule et cherche à régler le problème lui-mème. Eux, ils sont à fond SUBARU donc pour moi c'est de toutes façon mes ennemies:-). L'équipe de Ekin Cheng se dissout peu à peu avec des accidents, des paris pendant qu'il est en thailande à Bangkok pour voir son père. Justement, je reproche au film d'être un peu long là-dessus d'ou mon 4.75. Quand à la fin, elle est carrément sublime, le duel cheng-yam!!!!il y aura même du NOS! Bon film! Ah oui,l'acteur qui joue le rôle du père est décédé y a pas longtemps,à ce qui parait,c'était un fou des voitures et de la vitesse. Je pense qu'il est mort à cause de ca.je modifierai ma critique si j'en apprend plus, voilà pour la fin. Son nom:Blacky KO Sau-Leung

23 juillet 2004
par Poukaï


Hoahhhhhhhhhhh!!!!!! Un film mené à 200 à l'heure

On ne peut que s'émerveiller du résultat. Pour une fois, voici un film avec des voitures et courses, qui ne tombent pas dans le ridicule. De plus, le drame est intense. C'est beaucoup plus qu'un film de bolides, mais un film qui mélange l'action, le drame, et la réflexion. Du côté des acteurs, je me permets de féliciter la performance d'Ekin, et de saluer celle de Pactrick Tam. Un film à voir et à revoir!

08 juin 2004
par Kelly


Du grand spectacle

Andrew Lau, plus connu pour ses talents de directeur de la photographie / réalisateur que de scénariste décide en 1999 de s'attaquer au film de voitures - genre peu voire pas du tout exploité a Hk, mais populaire aux Etats-Unis (mais bon, tout est populaire là-bas).Réalisé la même année que "The Fast & The Furious" dont je ne mentionnerai que le nom tellement le film est mauvais (voire plus), Legend of Speed a dans son casting Ekin Cheng et Simon Yam, et bénéficie d'une réalisation très soignée - toutes les courses sont magnifiquement filmées, Andrew Lau réussissant même à rendre Ekin Cheng bon et un brin charismatique (seul lui y arrive, voir la série des Y&D) sur fond d'une histoire classique d'exil et de vengeance. Mais peu importe le scénario un peu mince, ici c'est le plaisir d'assister à des courses très stylisées qui permet à ce Legend Of Speed de s'affirmer comme le film de courses de voitures, très loin devant les autres.

27 mai 2004
par Hots@uce


Fast and furious, en 1000 fois mieux.

Que des bonnes surprises dans ce film qui est bien plus qu'une accumulation gratuite de courses hors la loi. Ekin Cheng joue à la perfection et montre avec une rare justesse le passage progressif au fil des mésaventures de l'état de petit con prétentieux à celui d'individu moins impressionnable et infiniment plus conscient des valeurs qui lui importent réellement. Ca peut sembler un peu niais décrit comme ça, mais croyez moi, c'est très habilement développé et évite presque tous les pièges du genre. Dans Fast And Furious, on pouvait reprocher aux courses de sombrer dans la surenchère du spectaculaire au point d'en perdre toute crédibilité. Ici, elles sont bien plus réalistes, plus violentes et du coup, bien plus spectaculaires! Je recommende très vivement l'achat de ce film dont je dois avouer que la qualité m'a vraiment agréablement surpris!

21 mars 2003
par alex anders


Avaler du bitume

En plein succès de leur franchise des "Young et Dangerous", Manfred Wong ressuscite un autre genre typiquement adressé à son premier public cible adolescent: celle des courses de voitures, genre qui avait fait le bonheur de la première moitié des années 1990. Pour garantir le succès, il va prendre une bonne partie du casting de sa série des films de triades pour les mettre derrière (ou autour) du volant. Le film démarre sur des chapeaux de roues et excelle dans sa manière d'en faire trop: les moteurs rugissent, le chrome brille et les courses sont enlevées. Entre un énième épisode des "Young et Dangerous" et son ambitieux "A man called Hero", Andrew Lau est au top de son habituel savoir-faire de la mise en boîte de belles images. Le scénario surprend dans sa présentation d'un héros, imbu de sa propre personne et qui ne recule pas devant le fait de casser la jambe de ses adversaires vaincus…Puis revirement de situation: il faut un voyage initiatique au personnage principal pour sa rédemption – et au scénario de s'étirer péniblement en longueur. L'histoire se déplace en Thaïlande (nouvelle co-production oblige, après celles sur certains épisodes de la saga des "Young & Dangerous") et Ekin Cheng réussit quand même l'incroyable exploit que de retrouver PLUSIEURS personnages en plein Bangkok (plus de 6 millions d'habitants quand même). Lau verse dans un pur mélodrame, pénibles flash-backs et musique appuyé à la clé; la psychologie n'a jamais été son truc, c'est un clippeur de première qui a besoin de s'exprimer à grands coups d'effets téléphonés pour exprimer les sentiments. Une romance par-dessus pour s'assurer le minimum de public féminin au milieu de toutes ces voitures tunées et le tour est joué. Le film ne retrouvera plus jamais la qualité de ses débuts. Après le passage en roue libre, il prend une croisière de vitesse plus classique pour véhiculer tout droit vers une fin attendue. Dommage, "Legend of speed" aurait effectivement pu devenir une "légende" du genre; en revanche, il reste indéniablement bien plus efficace que les nombreuses productions américaines de même style ou le récent "Initial D"!

16 mars 2007
par Bastian Meiresonne


moué moué

oué pas mal, je trouve qu'il est un peu trop melodrame sinon à part ça, les courses sont vraiment super bien filmées ! mais dommage qu'il y en ait pas plus ^^

18 mars 2003
par JSM


dommage ca aurait pu etre mieux

eh oui on sent dans ce film qu'il y a de bon moyens, largement suffisant pour faire un tres bon film. seulement voila ce potentiel n'est utilisé que dans la première demi heure du film. la course finale : les deux voitures roulent cote à cote...et deux petits effets spéciaux à la fin pour etre un peu original et remplacer des cascades. Sinon l'ambiance du film n'est pas très gai (pas la peine de le voir pour en sortir de bonne humeur): pas mal de monde meurt ,on se mutile, on se contamine, c'est un peu sado-maso sur les bords. 2.5 pourquoi alors? Les motos et les voitures brilles, les courses poursuites bien que monotones(il manque de la chorégraphie la dedans!) sont bien filmées, moi qui aprécie les courses de motos sportives j'ai été content d'en voir une dans ce film, et bien sur les superbes filles...voila.

26 octobre 2001
par cedsifu


Vroum, vroum, pouette. Ah la belle arnaque

Attention film éprouvant, long et ennuyeux. Cette histoire assez mal exploitée n'ayant ni queue ni tête fut un véritable supplice pour moi. Du Andrew Lau pur jus. Oui c'est bien lui. Andrew Lau, le fameux réalisateur atitré des teenagers depuis young & dangerous (bof), du sans âme Stormriders (mon dieu) et du très poseur Infernal affair (surestimé..) revient pour notre plus grand plaisir. En un mot, Legend of Speed est d'un vide innommable. D'abord, les séquences de courses manquent sérieusement à l' appel. Mais quant elles sont là, elles restent finalement assez plates et laides. On retrouve souvent les mêmes valeurs de plan (subjectif voiture, plan large, close up du pilote, subjectif voiture,...). Un comble. Il est clair que le film cherche à surfer sur la vague Fast & Furious (déjà pas terrible). "Oh toi jeune teenager qui aime les caisses et les consoles de jeux, tu vas aimer Legend of Speed. Non, tu vas adorer". D'ailleurs Andrew Lau ne nous cache pas non plus sa passion pour le jeu vidéo de caisses et il tient absolument à le montrer pour ceux qui n'auraient pas compris (on va pas lui en vouloir pour ça). Par exemple on a droit à une jolie incrustation 2D du circuit sur les plans de courses. Ce qui ne sert strictemement à rien et en plus c'est moche. Mais comme les plans sont les mêmes, ça varie la donne et tout de suite ça fait style. Eh ouais... Les voitures se contentent de rouler sans faire de d'accidents exactemant comme dans Gran Turismo sur psx. Et ce n'est pas fini. Même les acteurs sont mauvais pour la plupart (à part peut être Blaky Ko dans le rôle du père). Le personnage séropositif joué par Moses Chan est absolument répugnant (encore un fois Andrew Lau fait très fort quand il s'agit de faire dans le grotesque). Simon Yam quant à lui cachetone. Et David Chiang, on se demande ce qu'il fait là (on le voit à peine 5mn) ? Ok, lui aussi cachetone. Rien d'autres à ajouter. Ah si, la musique est horrible et le Thunderbolt avec Jackie Chan est un chef d'oeuvre comparé à cette daube.

09 mars 2005
par Sifu Tetsuo


Soporifique, et ce n'est pas le jeu d'Ekin Cheng qui va remonter la note, ni la réalisation d'Andrew Lau...

11 août 2010
par Jérémy


achat
info
actions
plus
  • liens
  • série/remake
  • box office
  • récompenses
  • répliques
  • photos
  • bande annonce
  • extrait audio