ma note
-/5

moyenne
2.61/5

The Expendables

nombre de notes: 1nombre de notes: 0nombre de notes: 2nombre de notes: 2nombre de notes: 1nombre de notes: 3nombre de notes: 2nombre de notes: 2nombre de notes: 0nombre de notes: 0

les avis de Cinemasie

1 critiques: 1/5

vos avis

12 critiques: 2.33/5

visiteurnote
Bastian Meiresonne 2.5
Black_pantha 2.75
Chip E 3.5
Fred30 3
jeff_strike 2
Jérémy 2.5
jool 0.25
Mounir Allaoui 1.75
originalGhost 1.25
Phildu62 3.5
Sauzer 3.25
Sifu Tetsuo 1.75


classer par notes | date | rédacteur    longueurs: toutes longueurs moyen et long seulement long seulement

Lost Action Heroes

Qui eut crû, que "l'étalon italien" Stallone puisse un jour faire son comeback. L'ancienne icône du film d'action des années 1980 a non seulement réussi l'exploit de redorer son propre blason, mais également de ceux de ses incarnations les plus emblématiques – Rocky et Rambo – pourtant fortement ancrés dans leur époque. C'est finalement l'une des meilleures preuves, que c'est encore dans les vieux pots, que l'on fait les meilleures soupes, une règle qui ne déroge pas non plus à cet "Expendables", qui se paye le luxe de réunir la "crème de la crème" de l'héros viril d'un certain cinéma machiste des années 1980s. Une véritable déclaration d'amour de Stallone au métier et au genre, qui l'aura fait connaître et consacré star mondiale, comme en témoigne l'incroyable demi-heure, qui rend un vibrant homme au genre avec des scènes d'action parfaitement maîtrisées et – surtout – le portrait de quelques stéréotypes parfaitement brossés. Curieusement, c'est encore Mickey Rourke, qui a droit au meilleur hommage à travers cette incroyable séquence, qui donne la part belle à l'acteur, lui laisse carte blanche dans son jeu de prédilection, s'attarde sur le moindre de ses gestes, effleure ses traits de visage…On retrouve le même souci du détail dans la reconstitution du décor typique des années 1980s avec néons flashys, Harley Davidson vrombissante et bières que l'on devine tièdes. Et que dire de ces caméos géniaux, réservés à Bruce Willis, jadis considéré comme "la relève" des anciens Stallone et Schwarzy et qui a rapidement su précipiter leur chute. Ici, il jette rapidement l'éponge, comme pour signifier que cette fois, c'est lui, qui a fait son temps et laisse libre cours aux enfantillages des papys increvables…Et que dire de l'apparition surprise de Schwarzy, qui échange une magnifique joute verbale avec son ancien "rival" et premier concurrent au cinéma.
Et puis il faut bien passer à une histoire à proprement parler et c'est là, que le film perd un peu de sa superbe. L'intrigue est hyper conventionnelle, pas pire que dans les films de la Cannon, mais on aurait pu espérer mieux de la part de Stallone, autrement plus inspiré sur d'autres de ses projets – un peu, comme si ce film servait de vraie pause récréative…C'est amusant de regarder des gamins s'éclater dans une cour de récré, mais légèrement chiant au bout de quelques minutes, quand on ne fait pas partie intégrante en échangeant quelques ballons avec eux…Dommage aussi pour les nombreux rôles totalement sous-exploités des autres membres de l'équipe. Jason Statham se paye la part du lion, dans le rôle du jeune side-kick de Stallone, manière de bien faire comprendre, que c'est LUI la relève actuelle du cinéma d'action (oui…bon…bof…) pour l'acteur-réalisateur. Jet Li n'est pas en reste avec plusieurs scènes, qui lui sont entièrement dédiés – là encore, on peut s'étonner de son inclusion dans le lot, autre que pour justifier d'une "mixité raciale" si chère à Hollywood. Jet Li, aussi mega-star qu'il est (et que je le porte dans le cœur) n'était pourtant absolument pas connu du grand public du temps du règne de Stallone…alors, OUI, il l'a été dans d'autres contrées, mais pourquoi ne pas inclure d'autres stars mondiales de même acabit alors ? Bref, curieux, que Stallone donne finalement de l'importance à des action heroes, qui ne sont pas vraiment de son pays et de son époque…En revanche, le personnage de Dolph Lundgren est franchement trop vite évacué et des seconds couteaux tels que Steve Austin, Gary Daniels (!!!) ou Randy Couture guère plus que des figurants. Gageons, que leurs personnages seront mieux exploités dans des films à venir, mais la prémisse du film ne tient finalement pas toutes ses promesses, également en raison du cruel manque d'autres vraies vedettes du film d'action come Chuck Norris, Steven Seagal ou J-C van Damme, dont certains ont clairement fait la fine bouche avec leur gros égo, qui ne passe plus la porte.
Bref, RESPECT pour ce type d'initiative dans laquelle pas grand monde n'y a cru à ses débuts, un peu comme la tournée "Age tendre et têtes de bois" avec ses vieux chanteurs sur le retour, qui entame sa 5e saison, dis donc…Souhaitons un même succès aux "Expendables" de Stallone avec un développement plus intéressant dans les épisodes à venir…
 
Et puis si je peux paraître un peu trop exigeant, c'est que j'ai un peu de mal à me dire, que ça y est, moi aussi, je fais déjà partie de ces vieux croûtons nostalgiques d'un certain passé, à m'extasier devant des revivals auxquels des plus jeunes restent beaucoup plus insensibles, quand ils ne demandent même pas, incrédules, qui c'est "Dolph Lundgren"…


02 novembre 2010
par Bastian Meiresonne


Le film me laisse partagé entre la décéption et un plaisir coupable. Après avoir vu le dernier Rambo ainsi que le dernier Rocky, les espérances étaient élevées sur un tel projet qui paraissait presque inconcevable. Surprise le film existe, et le casting n'était pas une blague (à part Machette je ne vois pas de casting plus délirant ces dernières années), dommage que certaines stars aient déclinés l'invitation d'ailleurs. Cependant, ceux qui ont répondu présents ne sont pas exploités à leur plein potentiel (les fans de MMA reconnaitront les jumeaux  Nogueira, ou comment avoir les meilleurs combattants du monde dans son casting et ne pas leur donner de scènes de combats...). Bref le film existe et en soit c'est déjà irréel, malheureusement Stallone n'a pas fait preuve du même génie que sur ses dernières réalisations et le résultat est un film d'action plutôt mou, au scénario ultra basique et sans surpises, le concept même du film méritait bien mieux. Mais comment bouder son plaisir lorsque Jet Li corrige Dolph Lundgren sous les yeux de Stallone ? Espérons que les suites bénéficieront d'une réalisation plus appliquée avec un meilleur rythme et d'un vrai scénario. Du reste on peut toujours apprécier son pop-corn devant la dernière demi-heure de ce divertissement simpliste mais agréable.

08 novembre 2010
par Jérémy


info
actions
plus
  • liens
  • série/remake
  • box office
  • récompenses
  • répliques
  • photos
  • bande annonce
  • extrait audio